La ramification des racines en direction des zones humides du sol implique une modification post-traductionnelle du facteur de transcription ARF7

31 Déc 2018   |   Actualités, Coin du Lecteur  |  Aucun Commentaire
Description du contrôle de l’asymétrie racinaire

Dans leur article, Beatriz Orosa-Puente et ses collègues montrent que les racines des plantes ne poussent pas en réponse à une programme architectural intrinsèque, mais en réponse aux rares ressources présentes dans le sol. Orosa-Puente et al. expliquent pourquoi une nouvelle racine latérale émerge du côté humide plutôt que du côté sec. Le facteur de transcription ARF7 pourtant normalement présent sur toute la racine acquiert une modification post-traductionnelle du côté de la racine en contact avec une surface sèche, ce qui en réprime sa fonction. Mais ARF7 reste fonctionnel du côté humide et peut donc initier la signalisation nécessaire au développement de la racine latérale. Lire la suite ici…http://science.sciencemag.org/content/362/6421/1407

Laisser un commentaire

Connexion