L’utilisation des médicaments en question

15 Aug 2013   |   Coin du Lecteur  |  Aucun Commentaire

 

L’utilisation du médicament importé constitue un problème de santé publique dans les pays en voie de développement. Un médicament est avant tout une substance active aux propriétés physico-chimiques particulières. Les effets bénéfiques qu’il procure sont fonctions de son (ses) principe(s) actif(s), de son dosage, des spécificités génétiques de l’individu qui le consomme et de l’environnement. Les notions de dose, de génétique et d’environnement sont extrêmement importantes et requièrent une attention particulière.

En effet, des essais cliniques sur des populations bien définies sont indispensables car ils permettent de déterminer à quelle dose un médicament est efficace sur une population donnée. Ils permettent une modélisation rigoureuse de l’activité du médicament afin d’établir la relation dose-effet. Autrement dit, un médicament dosé sur une population caucasienne française par exemple sera efficace sur celle-ci, alors que son action sur d’autres populations peut se révéler aléatoire. Par conséquent, il peut être hasardeux pour des individus de consommer des médicaments développés à partir des fiches signalétiques obtenues sur des populations étrangères sans au préalable une évaluation locale.

Cela est d’autant plus tragique qu’un médicament mal dosé peut-être au mieux inefficace ou au pire dangereux pour la santé. Hormis la dose, la génétique de chaque individu le prédispose à certaines pathologies tout comme elle peut avoir une répercussion sur l’efficacité d’un médicament. Les chercheurs ont découvert par exemple que les antihypertenseurs agissant sur le système angiotensine-rénine (bloqueurs AT1 ou inhibiteurs de l’enzyme de conversion) ne procuraient pas de bénéfices thérapeutiques aux sujets originaires d’Afrique noire alors que les diurétiques offriraient de meilleurs résultats. De même, il a été montré que contrairement au sujet originaire d’Afrique noire, son homologue indien d’Amérique était dépourvu d’alcool déshydrogénase, une enzyme impliquée dans le métabolisme de l’alcool. Ce qui signifie que les médicaments contenant un peu d’éthanol pourraient se révéler néfastes pour la santé de l’Indien, tout en restant efficace chez le Noir.

Ces deux exemples montrent, que tout ce qui fonctionne chez un sujet caucasien n’est pas forcément efficace chez un sujet asiatique ou afro-descendant et vice versa. Les propriétés physico-chimiques sont fortement dépendantes de l’environnement. Ainsi, l’efficacité d’un médicament peut varier suivant la localisation géographique du patient.En tenant compte de ce qui précède, Il est évident que l’absence conjuguée d’un fichier national de pharmacovigilance (activité consistant à enregistrer et à évaluer des effets secondaires ou indésirables d’un médicament), d’essais cliniques et pharmacologiques rendent la prescription médicinale quasi aléatoire.

Dans les pays développés, des politiques ont été instituées pour protéger les populations face à la mauvaise utilisation des médicaments.Au Canada par exemple, aucun médicament ni supplément alimentaire n’est vendu sans que des tests préalables n’aient été effectués sur des sujets canadiens pour vérifier ses propriétés physicochimiques, son innocuité et le cas échéant d’ajuster les doses. Ces mesures s’appliquent également aux produits cosmétiques développés localement. Les médecins canadiens ont d’ailleurs un équivalent du Vidal Français n’indiquant que les médicaments validés par Santé Canada avec toute l’information, parfois inhérente à chaque composante ethnique du pays. Il est donc indispensable que les pays en voie de développement aussi se munissent d’outils leur permettant d’assurer une utilisation efficiente des médicaments importés.

La mise en place des plateformes de recherches appliquées autour de ces médicaments d’importation, la multiplication d’essais cliniques, ainsi que la mise en place de fichier de pharmacovigilance national permettraient le développement de dictionnaires médicaux locaux, important pour l’harmonisation des meilleurs traitements et la protection des populations locales.

Publications Gabiomed ©

Laisser un commentaire

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Please type the characters of this captcha image in the input box


+ five = 10