Genèse de Gabiomed

20 Oct 2011   |   Mot du Président  |  6 Commentaires

La situation de la recherche en Afrique subsaharienne montre des disparités énormes d’un pays à un autre. Plusieurs raisons permettent d’expliquer ces inégalités, notamment des faiblesses en termes :

  • de financements,
  • d’infrastructures et d’équipements,
  • de formation pratique des étudiants en science,
  • de limitation en ressources humaines,
  • de réseautage et de synergie.

Le Gabon partage les carences énoncées ci-dessus, toutefois malgré les difficultés, notre pays présente des indicateurs encourageants tels que le nombre de chercheurs par habitants et la production scientifique (1) en dépit de la faiblesse de sa population.

Ce constat suggère que notre pays doit redoubler d’efforts pour répondre aux nombreux défis sanitaires et environnementaux qui se posent avec acuité.  En plus des efforts fournis par les administrations publiques, les contributions d’acteurs non gouvernementaux seront essentielles.

Fort de ce qui précède, cinq chercheurs de la diaspora gabonaise qui ont fait leurs preuves dans des instituts de recherche étrangers ont décidé de la création d’une ONG dénommée Gabiomed afin de contribuer à l’essor de la recherche et au développement du Gabon.

Gabiomed est née après une année de gestation consacrée au choix du type de contribution, aux champs d’activités, à la rédaction des statuts et du règlement intérieur et enfin, à l’élaboration du plan stratégique quinquennal.

Aujourd’hui Gabiomed compte plusieurs chercheurs gabonais spécialisés dans les sciences biologiques, biomédicales et environnementales et répartis sur différents continents.

Gabiomed invite les chercheurs gabonais exerçant au Gabon et ceux de la diaspora à la rejoindre, et à prendre part activement à cette extraordinaire aventure au bénéfice du rayonnement scientifique du Gabon.

Franck Anicet Ditengou,

Président du Conseil scientifique
Professeur Assistant
Université de Fribourg – Allemagne

Reference : Vivienne Irikefe , Gayathri Vaidyanathan , Linda Nordling , Aimable Twahirwa , Esther Nakkazi & Richard Monastersky (2011). Science in Africa: The view from the front line. Nature 474, 556-559.

6 Commentaires

  • Bonjour

    Je viens de voir l’annonce de l’existence de ce site à l’adresse http://gabonreview.com/blog/gabiomed-une-ligue-pour-les-scientifiques-gabonais/#comment-1074.
    Je suis un jeune étudiant gabonais et je trouve cette initiative plus que réjouissante.
    J’espère seulement que le monde de la politique de notre pays ne viendra pas mettre la main dans cette structure très prometteuse qui peut faire d’énormes choses pour notre pays.

    • Bonjour JOJO,
      merci de votre intérêt pour Gabiomed. Notre organisation est à votre disposition si vous souhaitez plus d’informations. Surtout n’hésitez pas à devenir membre du site internet.

  • Bonjour,
    Je suis une etudiante gabonaise en Afrique du Sud ou actuellement je me suis lancee dans la recherche (Geographie, Energie et Sciences de l’Environnement). A la longue, j’aimerais faire des etudes comparatives qui de ce fait contribuerons au developpement de la connaissance scientifique de mon pays. C’est pourquoi de telles initiatives, comme la votre, ne seront que saluees par ceux qui aiment la connaissance…

    • Annie-Estelle merci beaucoup et bonne continuation dans vos études.

    • Ce serait bien de parler de cela autour de vous. nous avons besoin de rester connecter.

  • Félicitation pour cette belle initiative. Je une doctorante gabonaise spécialisée en Parasitologie et je souhaiterais vraiment faire partie de cette belle aventure! Merci

Laisser un commentaire

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *

Please type the characters of this captcha image in the input box

Please type the characters of this captcha image in the input box


+ 8 = sixteen